Service Public de l'Insertion et de l'Emploi - SPIE

Le SPIE en Charente

Le Service Public de l'Insertion et de l'Emploi est une démarche impulsée par l'État que chaque département met en œuvre selon ses modalités propres, ses besoins et des dynamiques partenariales présentes sur son territoire. En Charente, le choix a été fait de s'adresser à tous les publics en difficultés d'insertion et d'accès à l'emploi, sur l'ensemble du département. Le SPIE a pour objectif de favoriser la complémentarité des interventions des acteurs dans l'accompagnement des personnes en insertion, de favoriser la prise en compte de la personne dans sa globalité et dans la co-construction de son parcours d'insertion. Il constitue une opportunité pour faire se rencontrer les employeurs, les acteurs de l'insertion et les personnes éloignées de l'emploi.

CONTACT

Pour toutes informations sur le SPIE 16, vous pouvez contacter le 05 16 09 50 75 

Le Service Public de l’Insertion et de l’Emploi (SPIE), qu’est-ce que c’est ?

Valorisant l’activité comme levier majeur d’inclusion, il s’adresse à toute personne rencontrant des difficultés à entrer durablement sur le marché du travail. Par un décloisonnement des sphères « emploi » et « sociale », les interventions s’inscriront dans une logique de parcours co-élaboré avec les personnes, en lieu et place d’une approche par dispositifs et problématiques. 

Pour ce faire, le SPIE s’appuie sur un consortium d’acteurs travaillant conjointement à la formalisation d’outils et à son déploiement opérationnel. Il s’attachera à impliquer les usagers dans son élaboration et l’évaluation de l’offre d’insertion

Il organisera la mobilisation des usagers dans l’élaboration et l’évaluation de l’offre d’insertion.

Son ambition

- Simplifier les démarches au maximum
- Améliorer la coordination des acteurs
- Proposer des parcours à visée emploi, tout en levant les difficultés rencontrées à partir d’une seule et même demande
- Garantir un parcours suivi et « sans couture » en ouvrant l’accès à l’offre d’accompagnement à toutes les personnes qui en ont besoin quel que soit leur statut

Dates clés du déploiement du SPIE sur le territoire charentais

- le 18 janvier 2022 : 1er Comité de pilotage : composé d’une vingtaine de membres (Conseil Départemental, Préfecture, Conseil Régional, DDETSPP, CAF, ARS, Fédération française du bâtiment, MSA et Pôle Emploi), il a pour objectif de cadrer la mise en œuvre du SPIE. 

- Le 4 février 2022 : Webinaire de lancement du SPIE en Charente : en présence des partenaires œuvrant dans le champ de l’insertion des publics en difficulté, des entreprises et des usagers, il a réuni plus de 150 participants en visioconférence. 
-> Visionner le webinaire
-> Télécharger le compte rendu (PDF 1.8 Mo)

- 1er semestre 2022 : Démarrage des ateliers Living lab animés par l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives (ANSA) : soit 4 ateliers d’une demi-journée les 9 et 10 février, 9 et 10 mars, 6 et 7 avril, 18 et 19 mai 2022 ; articulés autour de 4 axes : l’entrée dans le parcours, le suivi du parcours, l’offre d’accompagnement, le suivi et l’évaluation du SPIE. 

Leurs ambitions : partager des constats et des expériences, imaginer des solutions et les prioriser, construire des prototypes à tester, améliorer ce qui a été expérimenté.  Ces ateliers ont réuni une centaine de participants. 

- le 15 avril 2022 : 2ème Comité de pilotage : il a permis la validation de la composition et du rôle du Consortium ; l’élaboration d’une charte d’engagement ; de définir les rôles spécifiques des membres du consortium et de désigner les interlocuteurs pour le SPIE au sein de chaque structure

- 3ème Comité de pilotage : 10 juin 2022 : au cours duquel ont été actées, la validation de la Charte d’engagement et des propositions de co-portage thématiques, la formalisation du rôle du comité technique et des instances territoriales ; ainsi qu’une première présentation des propositions issues des ateliers 

- Restitution des ateliers Living lab : le 30 juin 2022 : au programme, accueil café, découverte de deux expositions sur les métiers du médico-social, table ronde, quizz interactifs, et présentation des propositions co-construites dans le cadre des ateliers. Ce temps d’échanges a rassemblé plus de 130 participants.